Les gens de métiers, marchands et artisans pour s’entraider et perfectionner leur travail s’organisent en corporation.

Les marchands, de plus en plus riches et puissants, grâce au commerce, poussent les seigneurs à leur accorder des privilèges, c’est-à-dire des droits et des libertés, qui seront consignés dans des chartes conservées dans des coffres à l’hôtel de ville.

Ce sont les marchands qui la plupart du temps contrôlent le commerce et choisissent les autorités de la ville.

  • Le bourgmestre qui est souvent le plus âgé de la plus riche corporation de l’endroit.
  • Les échevins qui ont comme attribution, la justice, les impôts et les amendes.
  • Une milice communale c’est-à-dire une police formée de soldats.

Les ouvriers et les artisans se regroupent en association, suite aux excès des marchands qui fixent les prix et laissent souvent ceux-ci dans une grande misère. C’est à partir du 14ème siècle que les corporations s’organisent petit à petit.

Les artisans et ouvriers qui appartenaient à une même corporation s’installaient dans la même rue;

  • Rue des Fromagers
  • Rue des Bouchers
  • Rue de l’Ecuyer
  • Rue des Eperonniers
  • Rue des Fripiers etc…

Les corporations avaient 3 rôles:

  • Contrôle: Les règlements fixaient méticuleusement les procédés de fabrication, les salaires, les prix, les heures de travail et punissaient les fraudes.
  • Assistance: Les membres de ces corporations payaient des cotisations pour alimenter une caisse d’entraide qui servait à aider les familles des ouvriers malades ou blessés et aussi à venir en aide à la veuve des ouvriers décédés à leur travail.
  • Jury: Les corporations organisaient un examen de maîtrise suite auquel un certificat d’accès à la profession était délivré.

Les étapes pour devenir Maître:

  • Au début on était apprenti chez un maître pendant 1 à 4 années, suivant le métier.
  • Par la suite, on devenait compagnon.
  • Après avoir réussi un examen de maîtrise qui consistait à présenter devant un jury, un travail parfait, un chef-d’oeuvre, on devenait Maître.

A partir de là, on avait le droit d’ouvrir une boutique avec sa propre enseigne et on pouvait engager du personnel.

 N’hésitez pas à me laisser un commentaire.